Mardi soir [no year]
1 rue Tronchet

Mon cher Monet

Je viens d’arriver et le plaisir de trouver une lettre de vous s’est bien vite mêlé de sombres spéculations, car elle me semble faite pour me faire comprendre que vous êtes offensé.

Si c’est de ce que je ne vous ai pas écrit depuis longtemps je vous prie de me pardonner ce manque de procédés, d’être indulgent, et de savoir que si cela indiquait quelque chose c’était plutôt le sentiment de sécurité quant à notre bonne entente qui de mon côté repose sur des sentiments inaltérables.

J’espère qu’il n’y a pas autre chose derrière votre reproche. J’ai tant voyagé depuis plus d’un an qu’il est possible que je n’aie jamais reçu quelque lettre de vous qui exigeait une réponse. Je ne puis pas chasser l’idée que Me Perry, à laquelle je ne plais pas, ait essayé de nous brouiller.

En tout cas je suis inquiet et vous prie de m’écrire; ce serait une véritable douleur pour moi de perde quelque chose de votre amitié qui m’est précieuse.

Bien sincèrement à vous

John S. Sargent


Tuesday evening [no year]
1 rue Tronchet

My dear Monet

I have just arrived and the pleasure of finding a letter from you was quickly mixed with gloomy speculation because to me it seems written to make me understand that you are offended.

If it is because I have not written to you for a long time I beg you to pardon this oversight and to be indulgent. If this silence implied anything at all, it was that I felt secure in the knowledge that we had a sound understanding between us, which for my part remains unwavering.

I hope there is nothing else behind your reproach. I have been travelling so much for over a year that I might not have received a letter from you that required a reply. I cannot dispel the idea that Madame [Lilla Cabot] Perry, who does not like me, may have tried to stir things up between us.

In any event, I am worried and I beg you to write to me; it would be really painful for me to lose something of your friendship, which is precious to me.

Very truly yours

John S. Sargent


Accession Number: SC.SargentArchive.6.15

This letter is a part of The John Singer Sargent Archive.

Return to Letters