London, 1 Sept [1891]
33, Tite Street,
Chelsea, S.W.

Mon cher Monet

Votre lettre m’a trouvé déjà à Londres et où sont les fraises d’antan? J’espère que ma mère et ma sœur s’en sont régalées, et je vous remercie de la gentille idée de me les avoir envoyées.

J’ai eu une grand joie avant de quitter Paris. Durand-Ruel qui n’a jamais voulu jusqu’ici me donner un Monet contre mon vieux Falguière, m’a écrit qu’il était prêt à faire cet échange. Me voilà donc en possession des deux maisons dans des orangers et citronniers.

[drawing]

Je suis ravi d’avoir cela.

Meilleurs amitiés

John S. Sargent


London, 1 Sept [1891]
33, Tite Street,
Chelsea, S.W.

My dear Monet

Your letter found me already in London and where are the strawberries of yesteryear? I hope that my mother and sister enjoyed them and thank you for your kind thought in sending them to me.

I had a great joy before leaving Paris. Durand-Ruel, who until now has never wanted to give me a Monet in return for my old Falguière, wrote to me that he was ready to make the exchange. So here I am in possession of the two houses amid orange and lemon trees.

[drawing]

I am delighted to have it.

Best wishes,

John S. Sargent


Accession Number: SC.SargentArchive.6.7

This letter is a part of The John Singer Sargent Archive.

Return to Letters